Aller au contenu

Dermatite atopique

La dermatite atopique c'est quoi?


La dermatite atopique ou eczéma atopique est une affection fréquente surtout chez l'enfant. Elle est sans gravité mais souvent longue et complexe. L'eczéma atopique touche 2 à 4 % des enfants de moins de 5 ans et est en augmentation constante dans nos pays industrialisés.

Il s'agît d'une inflammation de la peau qui se manifeste par des plaques rouges parfois suintantes, une peau très sèche et rêche et des démangeaisons importantes. Ces démangeaisons prédominent aux plis : genoux, creux des coudes, derrières les oreilles. L'éruption prédomine sur le front et les joues, le nez et le menton ne sont généralement pas atteints.


Cette inflammation apparaît en général entre 3 et 6 mois et rarement après 2 ans; en effet, à la naissance, la peau est le plus souvent d'aspect tout à fait normal. Généralement, cette affection cessera avant l'âge de dix ans.


L'eczéma atopique est souvent présent en cas d'antécédents familiaux d'allergie, d'asthme, de rhume des foins ou d'eczéma.


La fréquence des poussées eczémateuses est plus importante dans la petite enfance et pendant l'hiver. Elles apparaissent sans cause apparente mais peuvent être majorées par des émotions.


L'enfant présentant une dermatite atopique est en fait en bonne santé et il doit donc mener une vie tout à fait normale; simplement, il nécessitera plus d'attentions. Sachez également que les vaccins ne sont pas contre-indiqués.


Les conseils du pharmacien


Les dermocosmétiques


Comme nous l'avons vu, les dermocorticoïdes représentent la base du traitement des phases aigues de l'affection. Nous allons tenter de réduire au maximum ces phases d'exacerbation en utilisant quotidiennement des dermocosmétiques adaptés. Ceux-ci éviteront un recours trop fréquent aux corticoïdes.




La toilette quotidienne (bain ou douche)




  • pas de bains ou de douches trop chauds pour ne pas provoquer ou réactiver les démangeaisons (33°C est suffisant)




  • pas trop longs pour ne pas augmenter la sécheresse cutanée (5 minutes)




  • ne jamais utiliser de bains moussants ou des savons classiques qui sont beaucoup trop détergents




  • Choisissez un pain dermatologique ou un gel sans savon




  • rincer abondamment




  • sécher délicatement sans frotter mais en tamponnant. pour ne pas aggraver les démangeaisons




Les soins hydratants


L'application au minimum quotidienne de crèmes émollientes adaptées aux peau atopiques est absolument nécessaire. Cela se fera habituellement après la toilette en massage doux, moment privilégié à partager avec votre enfant. Vous utiliserez ces crèmes seules ou en complément des dermocorticoïdes lors des poussées inflammatoires. Voici les différents effets attendus de ces crèmes :




  • lutte contre la sécheresse cutanée




  • amélioration de l'état de la peau




  • isoler la peau des allergènes




  • diminuer l'application des dermocorticoïdes




Les cures thermales


Réservées aux cas plus aigus, les cures thermales entraînent généralement une amélioration durable, le changement d'environnement et le soleil contribuent à leur efficacité.


Les probiotiques


Des études récentes démontrent que la prise alimentaire de probiotiques, c'est à dire de bactéries qui permettent de restaurer et de maintenir le bon fonctionnement de l'intestin en y maintenant une flore équilibrée, était bénéfique chez les enfants présentant un terrain atopique.


Les vêtements

Evitez de trop couvrir l'enfant. Préférez les vêtements en coton aux synthétiques ou à la laine qui démange souvent.


Utilisez une lessive douce qui sera abondamment rincée. Evitez les assouplissants.


Changez les sous-vêtements , pyjamas et robes de nuit tous les jours.


Le soleil


L'exposition cutanée au soleil améliore les états atopiques en été. Néanmoins, les recommandations concernant l'exposition des enfants au soleil restent d'usage (voir notre dossier sur ce sujet). Il serait préférable d'utiliser un produit solaire ne contenant que des filtres minéraux pour réduire les risques d'allergie.


L'alimentation


En absence d'allergie reconnue à certains aliments, vous ne devez rien éviter. Restez cependant attentif à la présence de signes d'allergie alimentaire, un enfant atopique présente plus de risques d'allergies.


Les allergènes


Evitez les allergènes aériens (pollens, poils et plumes d'animaux, poussières de maison, acariens). Pensez à aérer régulièrement la chambre, évitez les peluches dans le lit et le tapis plain dans la chambre. Ne chauffez pas la chambre au delà de 19°C. Humidifiez l'air. Vous pouvez garder un animal de compagnie si votre enfant ne présente pas de signes d'allergie.




Quelques conseils




  • en cas de démangeaisons, coupez les ongles de l'enfant pour éviter qu'il ne se blesse par grattage




  • les bains de mer ou en piscine ne sont pas contre-indiqués en dehors d'une poussée. Vous pouvez également utiliser une crème barrière pour isoler la peau de l'eau. Pensez toujours à donner une douche à la sortie de l'eau et à appliquer une crème émolliente.




  • Evitez le contact avec des personnes ayant un herpès (boutons de fièvre) qui se transmet plus facilement en présence d'eczéma atopique




  • De nombreuses marques de dermocosmétiques présentent des gammes complètes de produits indiqués dans l'eczéma atopique. Vous trouverez des crèmes et des laits émollients, des huiles de bain ou de douche, des crèmes barrières. Parmi celles-ci, citons par exemple ADERMA EXOMEGA de chez Ducray, STELLATOPIA de chez Mustella, REMEDERM de chez Widmer, LIPIKAR de la Roche Posay, XERAMANCE de Lutsine etc.




Les traitements sous ordonnance


Les dermocorticoïdes


Il s'agît de crèmes ou d'onguents à base de dérivés de cortisone, ils sont la base du traitement des phases exacerbées de l'atopie cutanée. Il ne faut pas avoir peur de les utiliser car il permettront de réduire rapidement la phase aigüe de l'affection. Le type de dermocorticoïde prescrit sera fonction de l'intensité et de la localisation des symptômes. Voici quelques recommandations d'emploi concernant leur usage :




  • Appliquer-les sur une peau propre et sèche




  • Employez une quantité suffisante et exercez un massage doux pour faciliter la pénétration




  • Suivez exactement les recommandations d'usage donnée par le médecin




  • Informez toujours votre médecin des tubes déjà utilisés




  • Ne renouvelez pas trop longtemps ce type de traitement sans une nouvelle évaluation par votre médecin




  • Il est souvent recommandé de faire une diminution progressive des applications de dermocorticoïdes, faire par exemple une application matin et soir pendant 5 jours, puis seulement le soir pendant 5 jours, puis 3 fois par semaine pendant 15 jours




Il faut en général une dizaine de jours pour une rémission des symptômes. Les lésions s'assèchent, l'eczéma devient squameux puis on voit apparaître un épiderme lisse et la peau reprend son aspect normal. Il peut s'écouler quelques semaines à quelques mois avant la réapparition de symptômes.


Les immunomodulateurs topiques


Cette nouvelle classe de médicaments inhibe l'inflammation par un mécanisme différent des dermocorticoïdes. Ils seront prescrits par un médecin spécialiste.


Les antibiotiques locaux


Le grattage des lésions peut entraîner une infection par une bactérie, dans ce cas, votre médecin prescrira des antibiotiques locaux pour prévenir ou pour traiter les surinfections et les inflammations. En cas d'infection importante, un antibiotique général devra parfois être donné.


Retour en haut de la page