Aller au contenu

La grippe: efficacité et conclusions

Quelle est l’efficacité du vaccin ?


Le vaccin contient un virus tué semblable à celui qui provoque la maladie. L’injection entraînera la production d’anticorps  capables de combattre le virus de la grippe.


Les études indiquent que 80% de la population vaccinée sera protégées contre la vraie grippe. En cas d’infection chez les 20% restants, les symptômes seront moins importants et la maladie de plus courte durée que chez les personnes non vaccinées.


La vaccination permet de réduire la gravité des complications et le risque de mortalité diminue d’environ 68% par rapport aux personnes non vaccinées.



Combien de temps après l’injection est-on protégé ?


Il faut compter environ deux semaines avant que le vaccin ne soit efficace. La protection n’est effective que contre le virus de la grippe mais n’empêche pas la contamination par d’autres virus ; vous pouvez donc attraper un gros rhume même si la vaccination vous protège.


En cas d’infection pendant les deux semaines suivant l’injection du vaccin, vous courez le risque de développer la maladie.



Quels sont les effets secondaires de la vaccination ?


Au niveau du site d’injection peut apparaître une légère sensation de douleur et de raideur ainsi qu’une rougeur. On observe quelquefois de la fièvre et des nausées, ainsi que des douleurs musculaires. Ces symptômes sont communs à beaucoup de vaccins et disparaissent endéans les deux jours



Quelles sont les contre-indications à la vaccination ?


Le vaccin contre la grippe est préparé par culture sur des œufs embryonnés (comme celui de la fièvre jaune). Il peut provoquer des réactions d’hypersensibilité chez certaines personnes allergiques aux œufs.


Il y a en fait peu de contre-indications à cette vaccination. En cas de doute, discutez-en avec votre médecin.



Le vaccin contre la grippe peut-il protéger de la grippe aviaire ?


La réponse est non. Une des crainte des scientifiques est une double contamination par un virus humain et un virus aviaire qui donnerait naissance à un nouveau type de virus ayant la virulence de la grippe aviaire chez l'homme et la faculté de transmission de la grippe humaine Voilà pourquoi on préconise une vaccination contre la grippe humaine pour les personnes en contact potentiel avec le virus aviaire pour éviter cette double contamination. Sachez que personne ne peut actuellement prédire si un virus mutant va apparaître, si celui-ci sera très virulent et quand il apparaîtra.



En conclusion


La menace de la grippe est réelle. Statistiquement, dans une population de 10 millions d’habitants, 2,6 millions seront touchés par la grippe, il y aura 1,2 millions de visites médicales, 12.000 hospitalisations et 1.000 décès.




- La vaccinations prévient 53% des cas de pneumonies, 50% des hospitalisations et 68 % des décès.




- L’impact économique d’une épidémie de grippe en coût de soins de santé et en perte de productivité est également considérable.




- La vaccination réduit tout autant le poids médical que le coût économique de la grippe.


Pour en savoir plus, nous vous proposons aussi de nombreux liens sur ce sujet dans la rubrique "liens" de notre site.