Aller au contenu

La grippe: personnes à vacciner et infos.

Le Conseil Supérieur d’Hygiène fait les recommandations suivantes :


Doivent être vaccinées :



  • Les personnes de 65 ans et plus même en bonne santé vu la diminution progressive de l’immunité naturelle.

  • Les personnes vivants en institution (maison de repos, de revalidation etc.).

  • Les personnes à partir de l’âge de 6 mois présentant des risques de complications dues aux affections suivantes : maladies cardiaques, pulmonaires, rénales, hépatiques, métaboliques ainsi que des troubles de l’immunité et l’alcoolisme.

  • Les enfants de 6 mois à 18 ans sous thérapie à l’aspirine au long cours.

  • Les personnes en contact avec les personnes à risque, que ce soit le personnel des institutions soignantes ou les membres de la famille.

  • Depuis la crise de la grippe aviaire, les éleveurs professionnels de volaille, de porcs et les vétérinaires en contact avec les exploitations.



Peuvent être vaccinées :



  • Les personnes de 50 à 64 ans en général car il présentent plus de risque de complications en cas d’infection.

  • Durant la saison hivernale, les femmes enceintes au delà du premier trimestre qui encourent un risque plus grand de contamination.

  • Les personnes des deux catégories ci-dessus qui se rendent dans les pays à climat tempéré de l’hémisphère sud.

  • Les personnes qui ne doivent pas être impérativement vaccinées mais qui désirent éviter la maladie.


La vaccination contre la grippe sera administrée chaque année entre la fin du mois de septembre et le début du mois de décembre (avant la poussée hivernale du virus). Une personne infectée ne peut pas être vaccinée. La vaccination à partir de neuf ans ne comporte qu’une seule injection. Chez les enfants qui n’ont jamais été vaccinés, il faudra 2 injections d’une demi dose à 4 semaines d’intervalle entre 6 et 35 mois et d’une dose à 4 semaines d’intervalle entre 3 et 9 ans. Chez les enfants entre 3 et 9 ans ayant déjà été vaccinés antérieurement, une dose suffira.


Le vaccin contre la grippe doit être conservé au frais, entre 2 et 8°C, et il ne peut pas être congelé sous peine de dégrader ses protéines et donc son efficacité. Bien conservé, le vaccin est utilisable jusqu’à sa date de péremption mais n’oubliez pas qu’il n’est valable que pour la saison en cours vu la grande variation du virus.



Ne confondez pas la vraie grippe avec un gros rhume !


Le virus du rhume provoque une infection localisée au niveau du nez, le virus de la grippe infecte les voies respiratoires inférieures (trachée et bronches) et peut entraîner des complications dangereuses. Les troubles les plus fréquents sont : fièvre, maux de tête, douleurs musculaires, malaises et troubles gastro-intestinaux. Il y a également un état d’affaiblissement général.

Quelles sont les complications liées à la grippe ?


Les premières complications se localisent au niveau des voies respiratoires. On peut noter l’apparition d’une pneumonie, l’aggravation d’une maladie pulmonaire chronique ou une bronchiolite chez les bébés ou les jeunes enfants. Cette maladie peut également provoquer de nombreuses réactions immunologiques à l’origine d’autres complications comme une insuffisance cardiaque, des convulsions ou des affections neurologiques.


Le risque de mortalité lié à la grippe augmente avec l’âge et avec la présence de maladies chroniques.



Comment traiter la grippe ?


En général, le traitement consiste uniquement à combattre les symptômes en attendant la réaction de défense de l’organisme. La fièvre dure en moyenne trois jours mais la toux et les malaises peuvent durer une à deux semaines.


De nouveau antiviraux se révèlent également efficaces mais ils doivent être pris dans les 48 heures suivant l’apparition des symptômes, ils permettent de réduire la période symptomatique de un à deux jours et demi. La prévention par la vaccination reste donc la meilleure solution.



Comment le virus de la grippe se transmet-il ?


Le virus se transmet via des petites gouttelettes infectées contenues dans l’air que nous respirons. Les personnes infectées les produisent en toussant ou en éternuant. Ce sont donc les lieux à forte concentration de population (lieu de travail, transport en commun, écoles, institutions de soins, communautés fermées) qui permettent la propagation rapide du virus.