Aller au contenu

Les symptômes du diabète

Comment définir le diabète?


Le diabète peut être défini comme la perte partielle ou totale du contrôle que l'organisme exerce sur l'augmentation du sucre dans le sang (glycémie). C'est l'insuline , une hormone, qui empêche la glycémie de s'élever dans le sang. Elle permet la pénétration du glucose dans les cellules où il sera transformé en énergie.


Le diabète est une affection chronique au cours de laquelle l'organisme ne produit plus ou pas suffisamment d'insuline ou devient moins sensible à l'insuline. En absence d'une quantité suffisante d'insuline, le sucre (glucose) ne pénètre plus dans les cellules et s'accumule dans le sang, c'est ce qu'on appelle une hyperglycémie. Dans cette situation, les cellules ne reçoivent donc plus assez d'énergie.


Il existe différents types de diabètes, passons les en revue:



Diabète de type 1 ou diabète juvénile ou diabète insulinodépendant


Le diabète de type 1 est une perte de la production par des cellules particulières du pancréas (cellules Bêta ou cellules Langerhans) de l'insuline. L'âge d'apparition de la maladie peut varier de quelques mois jusqu'à environ 35 ans. Les causes de cette perte de production d'insuline sont encore inexpliquées (infection par un virus, rejet, allergie). L'organisme de la personne diabétique rejette par la formation d'anticorps, ses propres cellules capables de produire l'insuline. Le diabète de type 1 représente 10% à 15% des diabétiques. Le traitement consiste en des injections d'insuline, voilà pourquoi on parle aussi de diabète insulinodépendant.



Diabète de type 2 ou diabète de l'adulte ou diabète gras


Le diabète de type 2 ou le diabète de l'adulte est un diabète où la perte de contrôle à la hausse de la glycémie est souvent associée à de l'obésité, avec une prédominance familiale. Ce diabète résulte du mélange d'une perte d'efficacité de l'insuline, et d'une baisse de sécrétion de l'insuline qui s'installe graduellement.


Les cas de diabète sont en constante augmentation et touchent des sujets de plus en plus jeunes. Notre mode d'alimentation et de vie est en cause.



Quels sont les symptômes du diabète?


Bien que la fréquence du diabète soit en augmentation, beaucoup de personnes ignorent encore les symptômes


Type 1 :

Apparition brutale, chez des patients jeunes sans excès de poids, des symptômes suivants :


Perte de poids malgré un appétit sans cesse grandissant


Soif extrême

Besoin fréquent d'uriner


Fatigue

  • Haleine sentant l'acétone

  • Affaiblissement des muscles


Type 2 :

Apparition insidieuse, chez des patients de plus de 40 ans, présentant souvent un excès de poids. Le diabète de type 2 est généralement détecté lors d’un examen sanguin ou urinaire de routine. Les patients atteints de ce type de diabète ont généralement peu de symptômes. Les symptômes suivants peuvent apparaitre:



  • Besoin fréquent d'uriner

  • Fatigue

  • Affaiblissement des muscles

  • Système de défense affaibli, ce qui peut entraîner de fréquentes infections bactériennes et mycosiques


Les diabétiques de type 2 produisent encore de l'insuline, mais cette production est insuffisante, ou leur corps est moins sensible à l’insuline. De ce fait, les cellules n'absorbent pas suffisamment de glucose.


Et enfin le diabète gestationnel qui se manifeste au cours de la grossesse pour ensuite disparaître après l'accouchement.


Les cas de diabète sont en constante augmentation et touchent des sujets de plus en plus jeunes. Notre mode d'alimentation et de vie est en cause.



Les conséquences du diabète


Le diabète peut avoir de graves conséquences. De graves dégâts peuvent survenir sur les grandes artères suite à une exposition trop longue à l'augmentation de sucre dans le sang. Les diabétiques ont, par exemple, plus de risques de développer de l'athérosclérose qui peut entraîner une obstruction des artères :



  • au niveau du cœur (insuffisance cardiaque)

  • au niveau du cerveau (infarctus cérébral)

  • au niveau des membres inférieurs (artériopathie, claudication intermittente)


Le diabète peut aussi avoir des conséquences néfastes pour les parois des petits vaisseaux sanguins. Dès lors, les complications suivantes peuvent se produire :



  • Maladies oculaires (rétinopathie diabétique) : de nouveaux petits vaisseaux sanguins peuvent se former dans la rétine. Ces vaisseaux sanguins néoformés sont fragiles et peuvent facilement se rompre causant une hémorragie, ce qui peut conduire à la cécité.

  • Troubles rénaux (néphropathie diabétique) qui empêchent les reins de filtrer et de purifier les déchets présents dans l'organisme.

  • Neuropathies (neuropathie diabétique) résultant par exemple en une perte de sensibilité dans les pieds. Cela peut mener à de graves infections des blessures aux pieds.



Quels sont les signes évocateurs d'un diabète?


Les symptômes sont les mêmes quel que soit le type de diabète. Attention toutefois, en cas de diabète de type 2, les symptômes sont souvent encore plus insidieux. En effet, le diabète est souvent longtemps silencieux pour ne se déclarer que tardivement avec des symptômes parfois discrets et non spécifiques. C'est ainsi que nombre de cas de diabète sont dépistés tardivement, au stade des complications, ou fortuitement à l'occasion d'un bilan pour une autre affection.



  • Envie d'uriner fréquente (jour et nuit)

  • Soif importante

  • Augmentation de la faim

  • Fatigue et faiblesse excessives

  • Amaigrissement

  • Infections récurrentes touchant la peau, les gencives, la vessie, la vulve ou le prépuce

  • Mauvaise cicatrisation

  • Engourdissement, fourmillements dans les mains, les pieds


Mais parfois, ce sont les signes des complications qui indiquent un diabète :



  • Troubles visuels (vision floue)

  • Douleurs ou crampes des jambes

  • Impuissance sexuelle

  • Pathologie cardiaque ou vasculaire…



Quels sont les facteurs de risque du diabète?



  • La prédisposition génétique.

  • L'excès de poids.

  • L'obésité abdominale.

  • L'hypertension.

  • L'alimentation déséquilibrée : riche en acides gras saturés, en graisses animales, pauvre en fruits, légumes et en fibres. La sédentarité.

  • Dépistage

    La meilleure façon de dépister un diabète débutant est de faire mesurer sa glycémie ou taux de glucose sanguin à l'aide d'une simple prise de sang, à jeun, et d'autant plus si on est un sujet à risque… Diabète : glycémie à jeun supérieure à 1,26 g/l. Risque de diabète : glycémie à jeun comprise entre 1,10 et 1,26 g/l.


    Plutôt prévenir

    Prévenez l'apparition d'un diabète en adoptant une alimentation variée et équilibrée, en faisant la chasse aux kilos superflus et en pratiquant régulièrement des activités physiques.. De plus, restez vigilants en faisant surveiller régulièrement votre tension artérielle et votre taux de cholestérol.